Humour

- Max Greenberg admit auprès du rabbin qu’il avait oublié de dire sa prière avant son repas.

  • "Pour vous dire la vérité, j’ai aussi oublié de me laver les mains avant de manger."
  • "Oy way ! Mais comment un juif digne de ce nom peut s’asseoir à table sans s’être lavé les mains ? "
  • "Il n’y avait pas d’endroit pour se laver les mains ! " expliqua Greenberg en se justifiant "la nourriture n’était pas kosher !"
  • "Quoi ! Misérable apostat ! tu as mangé traif ? "
  • "Mais, Rabbi vous ne comprenez pas ! Il n’y a pas de nourriture kosher dans un restaurant goy ! "
  • " Qu’un gouffre s’ouvre sous mes pieds et me fasse disparaître ! " pleura le Rabbin "quand je pense que D. m’a fait vivre ce jour !" Il cacha son visage dans ses mains pendant un moment et soudain regarda Greenberg et lui demanda :
  • "Mais pourquoi n’es-tu pas allé dans un restaurant kosher ? "
  • "Un restaurant kosher ! Quoi ? le jour de Yom Kippour ?"

- Un désespéré allait de porte en porte demandant la charité car sa maison avait brûlé.

  • "Avez-vous un document de votre Rabbin affirmant que votre histoire est vraie ?" lui demanda - t - on ?
  • " Oy," répondit-il "ça aussi a été détruit dans l’incendie !"

- Quel est la définition d’un Juif ?

  • C’est simple, quand on lui raconte une blague, il la connaît toujours sous une autre forme !
  • -Aaron et Elie se promène un après-midi autour de la place du village. Soudain il se met à pleuvoir.
  • Aaron dit à Elie : "eh bien ouvre donc ton parapluie !"
  • Elie : "Je ne peux pas il est plein de trous !
  • Pourquoi l’as tu apporté alors ?
  • Je ne pouvais pas savoir qu’il allait pleuvoir !

- Fischer commence à raconter une histoire à son ami :

  • Un jour, Cohen et Levine allaient...
  • Cohen et Levine, Cohen et Levine, l’interrrompt son ami, toutes tes blagues ne parlent que de Juifs ! Pourquoi ne racontes-tu jamais rien sur les Chinois, par exemple ?
  • Tu as raison ! J’en ai justement une sur les Chinois ! Un jour Ling et Tou se rendaient chez le neveu de ling pour sa bar-mitsva...

- Le manque me manque, je suis comblé (Rabbi YaakovLacan)

- A la gare de Lodz, deux commerçants concurrents se rencontrent :

  • Tiens, Rosner, bonjour. Où vas-tu ?
  • Bonjour, Ploteck. Je vais à Cracovie.
  • Quel baratineur ! soupire Ploteck. Si tu me dis que tu vas à Cracovie, c’est pour me faire croire que tu vas à Varsovie. Or, il se trouve que je sais parfaitement que tu vas à Cracovie, alors pourquoi mens-tu ?

- Deux émigrés se rencontrent dans la rue.

  • Comment ça va toi ? demande le premier
  • Ca pourrait être pire , et toi ?
  • "Je survis, mais j’ai été souvent malade cette année, et ça m’a coûté une fortune. Durant les cinq derniers mois, j’ai dépensé plus de 5OO $ en docteurs et médicaments !
  • Ach, au pays avec cette argent tu aurais pu être malade pendant deux ans !

Sources : La Bible de l’humour juif Éditions Ramsay The Big Book of Jewish Humor Editions Harper Perennial


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 7 décembre 2003

Sources

La Bible de l’humour juif Éditions Ramsay The Big Book of Jewish Humor Editions Harper Perennial

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois